Gobierno de España. Ministerio de Hacienda. Secretaría de Estado de Presupuestos y Gastos - Dirección General de Fondos Europeos
Administración Presupuestaria
Unión Europea

Fonds communautaires : Après. 2021-2027

 

Développement régional et cohésion après 2020 : le nouveau cadre en quelques mots

Cinq priorités d’investissement ont été fixées, des domaines auxquels l’UE peut le plus apporter

Cinq objectifs principaux pour les investissements de l’UE pendant la période 2021-2027:

Les investissements pour le développement régional seront particulièrement concentrés sur les objectifs 1 et 2. 65 % à 85 % des ressources du FEDER et du Fonds de cohésion seront assignées à ces priorités, en fonction de la richesse relative des États membres :

  • Une Europe plus intelligente, via l’innovation, la numérisation, la transformation économique et le soutien aux petites et moyennes entreprises;
  • Une Europe plus écologique et sans carbone, qui applique l’Accord de Paris et qui investisse pour la transition énergétique, les énergies renouvelables et la lutte contre le changement climatique;
  • Une Europe mieux connectée, dotée d’un transport stratégique et de réseaux numériques ;
  • Une Europe plus sociale, qui fasse du pilier européen des droits sociaux une réalité et qui soutienne les emplois de qualité, l’éducation, les capacités éducatives et professionnelles, l’inclusion sociale et l’égalité de l’accès à l’aide sanitaire ;
  • Une Europe plus proche des citoyens, qui soutienne des stratégies de croissance gérées localement et qui contribue à un développement urbain durable dans toute l’UE.

Une approche plus adaptée au développement régional

La politique de cohésion poursuit ses investissements dans toutes les régions en fonction des trois mêmes catégories de régions (moins développées, en transition ou plus développées).

La méthode d'assignation des fonds tient toujours en compte, en grande mesure, le revenu par tête. Y sont ajoutés de nouveaux critères (chômage des jeunes, niveaux éducatifs faibles, changement climatique et accueil et intégration des immigrants) pour mieux refléter la réalité sur le terrain. Les régions ultrapériphériques continueront à bénéficier d’une aide spéciale de l’UE.

La politique de cohésion continue à appuyer les stratégies de développement gérées localement et à donner du pouvoir aux organismes locaux pour la gestion des fonds. La dimension urbaine de la politique de cohésion est également encouragée, avec 6 % du FEDER consacré au développement urbain durable, et un nouveau programme de création de capacités et d’établissement de réseaux destiné aux autorités urbaines, l’initiative urbaine européenne.